GRANDS-LACS: BABYLONE VA TOMBER

56
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

J’implore le Ciel »d’établir une garde à ma bouche, et de veiller sur la porte de mes lèvres » pour être agréable aux hommes! Au lieu de m’exhausser, il m’ordonne de crier, dénnoncer. Car la monté en flèche, ou par analogie dans l’ascenseur; les dissimulations de la barbarie d’une clique au Rwanda, et du « Trio K plus » dans la région des grands lacs, qui ont été longtemps privilégiés par les Etats unies et le Royaume uni, la contagion de ces fléaux dans la population est inacceptable par l’humanité. Aujourd’hui, la verité elle, monte majestueusement lentement et sûrement par les escaliers! Non, Israël et les Juifs d’Afrique n’existent pas! C’est une imagination des choses impossibles, incompatible avec la raison; vue l’histoire, le contexte et les faits. Le temp de réhabiliter une grande partie de la population rwandaise (les Hutu), accusés en bloc d’être des génocidaires, de sâles arabes ou des Nazis, ce temps est arrivé. Mais, le peuple rwandais n’oubliera jamais les instigateurs, les planificateteurs de la tragédie rwandaise, notament, l’encien Président Américain Bill Clinton de triste mémoire. Il a ainsi chargé quelque part, la résponsabilité des horreurs, à son pays dont il assurait l’administration.

Les Hutu et les Tutsi ont été tous victimes mais, les uns sont chouchoutés comme des saints (les tutsi), et les autres exécrés comme des diable, avec le cycle des vexations leurs atribués. Pourtant, »Tutti fratelli »(tous des frères), et tous victimes de l’effondrement de l’ordre social et civil que le FPR venait de déclancher par la guerre d’abord, et par l’assassinat du Président Juvénal Habyarimana ensuite; deux orchestration de Bill Clinton. En 1998-1999, deux americains: CHRISTIAN Davenport et Allan C. Stam, respectivement professeur à l’Institut Kroc de Sciences politique et sociologie, et Professeur de Sciences Politique à l’Université du Michigan, leurs recherches sur la tragédie rwandaise de 1994 ont abouti à la conclusion: »qu’il y a eu plus de HUTU tués que de tutsi. » Ces deux hommes, leur audace leur a valu d’être proclamé » personae nona gratae » au Rwanda, et fichés de négationistes du Génocide; et pourtant… Ceux qui ont été massacré par la suite en RD Congo par le FPR depuis lors jusqu’à ce jours, les rapports les concernant restent enfermés dans des tiroirs à la maison des verres! Car, »chasser et tuer les réfugiés Hutu était(est) considéré comme une oeuvre de salubrité publique puisqu’il s’agissait(s’agit) d’éliminer des prétendus Génocidaires, autrement dit des nouveaux nazis. »

Tout celà à cause d’un plan machiavélique de Bill Cliton, d’évincer la France dans la région; et puis le rêve d’Empire de Kagame soutenu dans l’entreprise par quelques americains et britaniques comme Tony Blair. Rêve relaté dans « J’ai serré la main du diable » du Général Canadien Romeo Dallaire en ces termes: »Ses yeux sont devenus comme fou, et sa voix s’est élevée de façon alarmante lorsqu’il a insisté en disant que le FPR allait imposer une hégémonie tutsi sur la région des grands lacs. « Les valets de Bill Clinton dans le soutien à cette entreprise comme: George Moose, Roger Winter, Susan Rice, Richard Orth, et quelque part Alison Des Forges; celle-ci s’est rendu compte un peu après de l’erreur commise par elle; et son revirement lui a couté cher.

Romeo Dallaire

Romeo Dallaire

Romeo

Ces personnalités et bien d’autres sont aussi responsables que leur encien patron dans les actions barbares de dissimulations et de désinformation pour étouffer la vérité sur la tragédie causée par eux.

Tony Blair et Kagame

Tony Blair et Kagame

La déscription par Emma Bonino, alors commisaire européenne pour l’aide hummanitaire, d’une épisode dans cette tragédie qui dure depuis 20 ans, devrait leur faire tressaillir de honte, ou les inciter à demander pardon au peuple rwandais. Elle dit: »J’ai l’impression de revenir de l’enfer… J’ ai vu des enfants squelettiques à l’occasion de mes précedentes responsabilités et plus particulièrement ces deux dernières années, j’ai vu beaucoup des camps de réfugiés et, croyez-moi dans ce cas-ci, le spectacle était insoutenable, en dessous de n’importe quel seuil de dignité humaine… « C’était en 1997 quand elle donnait rapport à l’Union Europeenne à Bruxelles. En faite, elle n’a vu qu’un infime partie de la detresse humaine, de la tourmente, aujourd’hui relatés dans plusieurs publications. Clinton et Kagame son homme de main ont créé une fondation »CLINTON FONDATION ». Est-ce une façon de se racheter?!

6

Au temps d’aujourd’hui, cet état de choses a généré dans la région, des conflits armés ingérables, difficile à prévoir l’escalade et à qualifier. Le Rwanda y est toujours impliqué comme pays. Nous parlons de qualification parce que le caractère international ou interne internationalisé de ces conflits, se heurte sur l’absence volontaire de la responsabilité générale du Commandement, quand tout tourne au chaos et à l’anarchie, et que les actions militaires engagées ne tiennent pas compte des principes du droit de la guerre (voir contexte opérationnel et Géographique). Lamentable et ahurissante est l’absence de précaution pour éviter les pertes unitiles en vie humaines.

Aucune proportionnalité, aucune distinction et pas de limitation. Les actes barbares non éxigés par une nécessité militaire régie par les principes d’ordre et de discipline, principes sacrés de tous les armées du monde, ils doivent être pris comme violation graves du droit de la guerre et leurs auteurs poursuivis. Exterminator le Général Bosco Ntaganda comparait actuellement devant la CPI à Lahaye.

10

Exterminator le Général Bosco Ntaganda

66

Oui, mais et ceux qui lui donnaint les moyens et les odres!? Comme l’a dit dernièrememt Colonel Patric Karegeya ex-patron des services secrets de Kagame, on se trompe sur le vrai homme à juger. Pour le cas du Rwanda dont certains dirigeants sont impliqués dans les affaires du genre, le peuple en a marre des mensonges institutionnalisés de ces derniers; de voir partir ses enfants envoyés par les dinausores pour tuer ou se faire tuer en RDC. Le peuple veut la paix avec les voisins telle qu’elle est définie dans la déclaration sur le droit des peuples à la paix (résolution 3911, Assamblée Générale des Nations Unies, 8 Novembre 1984).

Kagame ne l’entend pas ainsi, il aime faire parler les armes, il n’a que le regret comne il l’a dit lui même « mon unique regret et de n’avoir pu exterminer tous ces millions de gens qui nous ont échappé en 1994. » (Discour d’un chef d’Etat!?). C’etait à Murambi Gikongoro.

Sur ces mots, le peuple se reveille mais, il a besoin d’être entendu et soutenu par beaucoup de voix qui dénnoncent la tyranie, l’apartheid et l’hégémonisme. Nous sommes conscient des risques en dénnonçant, mais donnez nous vôtre voix et, sûr que Babylone va tomber comme les murs de Jericho, ou celui de Berlin il n’y a pas longtemps. Oui Babylone tombe bientôt.

GESPEL Russ.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

1 Comment on "GRANDS-LACS: BABYLONE VA TOMBER"

  1. The story begins when Carina Tertsakian (the aotuhr of the article above) failed to meet requirements for a work visa after Rwanda office of immigration found several irregularities in her application including predated documents and mismatched signatures. Ite28099s is a story of arrogance and perception that as far as you are white from Europe or America you can do anything in Africa without any consequences. Well, she was trying the water and when she found it too deep for trial, she cried foul. Rwanda did not start immigration laws, origins of immigration laws came from the western countries in 1880s to curb influx of immigrants from Southern and Eastern Europe to America. How many immigrants have been deported from her country or Europe for the same illegal status Rwanda deported her for? Who does she think she is to bend the law simply because she comes from developing country? The rest of her bickering is just based on made up stories meant for vengeance to the government that followed its governing laws. Whether you are white or black, or coming from rich or poor country, you need to abide by laws, rest you face the arm of the law. Now she is talking about same rhetoric that alarmist use to get attention from the international community. How many journalists are in Rwanda jails because of the crime of being a journalist? Who is in jail for speaking their minds? My advice to her is to get over it! Grudge minds have never served anyone in this work. Rwanda is peaceful, progressive and Rwandans are happy with their leadership and she needs to live with that!

Leave a comment

Your email address will not be published.

*