RELANCE DU RECENSEMENT BIOMÉTRIQUE DES RÉFUGIÉS HUTU RWANDAIS EN REPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO.

FDLRBanner
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

COMMUNIQUE DE PRESSE DES FDLR N° 2018-001.

RELANCE DU RECENSEMENT BIOMÉTRIQUE DES RÉFUGIÉS HUTU RWANDAIS EN REPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO.

Les Forces Démocratiques de Libération du Rwanda (FDLR) apprennent que le Haut-Commissariat aux Réfugiés (HCR) et la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR) viennent de relancer le recensement biométrique des réfugiés hutu rwandais en République Démocratique du Congo (RDC) qui avait commencé en 2016 puis vite interrompu par suite de l’insécurité.

Tout en saluant toute opération qui viserait la reconnaissance de ces réfugiés ignorés et martyrisés pendant plus de 20 ans, les FDLR constatent avec grand regret ce qui suit :

  1. Le HCR avec la complicité du régime dictatorial de Kigali a relancé l’opération au pied levé et d’une façon sélective pour aboutir à la fin du recensement à un nombre sensiblement réduit afin d’appuyer le mensonge du régime rwandais qui ne cesse de ressasser que les réfugiés rwandais en RDC sont tous rentrés au bercail et qu’il ne resterait que les combattants et leurs dépendants. Rappelons à toute fin utile que le précédent recensement avait abouti à 245.000 personnes, nombre qui devrait être confirmé par la biométrie.
  2. Le HCR a déjà focalisé son opération sur une seule zone très réduite où le CNRD (dissidents aux FDLR) est très actif.
  3. Le HCR et la CNR ont refusé sciemment d’associer les représentants des réfugiés et les associations de défense des droits des réfugiés y compris -ce qui est aberrant-, la société civile des rwandais en RDC pourtant partenaire très actif du premier recensement et au début de ce même recensement avant son interruption évoquée en haut. Seuls le CNRD et une association satellite ont été associés.

Les FDLR dénoncent par conséquent ces manigances qui accompagnent cette opération.

Elles recommandent de :

– Préparer convenablement ce recensement en associant tous les acteurs incontournables pour l’aboutissement objectif de l’opération.

– Cibler toutes les zones qui abritent les réfugiés sur toute l’étendue du pays sans aucune préférence ni prétexte.

– Éviter de biaiser le résultat de l’opération par la réduction de la zone à couvrir.

– Recenser aussi les réfugiés cantonnés à Kisangani, Walungu et Kanyabayonga qui ont le plus besoin de la reconnaissance et la protection du HCR et de l’aide humanitaire dans ces moments critiques de menaces de rapatriement forcé, de torture morale et soumission à des conditions de vie intenables (inanition, privation d’eau et de soins de santé, …)

Les FDLR sont disposées à accompagner toute démarche pragmatique de reconnaissance des réfugiés hutu rwandais en RDC longtemps frappés d’ostracisme de tout genre.

Fait le 15/03/2018

La Forge Fils Bazeye

Commissaire à l’information et Porte-Parole des FDLR

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestEmail this to someone

Be the first to comment on "RELANCE DU RECENSEMENT BIOMÉTRIQUE DES RÉFUGIÉS HUTU RWANDAIS EN REPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO."

Leave a comment

Your email address will not be published.

*